Christophe Raluy (Espoirs) et Philippe Caloni (Fédérale 1)
24 septembre 2020

A trois jours du « derby » des Hauts-de-France à Beauvais, après deux très belles victoires de la Fédérale 1 (28-21) et des Espoirs Fédéraux (16-11) face au Stade Langonnais, les entraîneurs de chacune des deux équipes, Christophe Raluy (Espoirs Fédéraux) et Philippe Caloni (Fédérale 1) analysent les performances de leurs joueurs. Sans ambages. Les résultats sont positifs, l’état d’esprit de tous l’est également. La discipline reste un secteur clef sur lequel les techniciens travaillent d’arrache-pied. Car c’est l’une des clefs des matchs de dimanche, en terre isarienne.

Philippe Caloni
Christophe Raluy

Christophe, Philippe, cette première victoire est forcément satisfaisante, mais au-delà du résultat comptable, quels enseignements en tirez-vous ?

CR : Ce premier match était un saut dans l’inconnu, on appréhendait de savoir si on pourrait exister dans cette compétition Espoirs Fédéraux. Les premiers enseignements : mentalement on a été présents, on a eu l’envie de construire et de produire ensemble, c’est très positif. On a pu se jauger face à ce championnat, on sait qu’on pourra exister, on reste humble car le niveau est hétérogène dans cette poule, mais on sait qu’on peut faire quelque chose…

PC : Le premier constat est d’abord qu’on a manqué de rythme sur l’entame et durant la 1ère mi-temps. On a bien senti qu’on avait seulement un seul match amical dans les jambes. Et toutes les oppositions du monde ne sauraient remplacer un match (les seniors ont fait des oppositions en condition de match pour compenser le manque de matchs amicaux en raison du contexte sanitaire, ndlr).

En 1ère mi-temps, on fait 2 erreurs évitables et on encaisse 2 essais : bienvenue en Fédérale 1 ! Tu payes cache ! Ce qui est regrettable est notre indiscipline. On prend 1 carton rouge et 2 jaunes. En 2ème période, on est plus discipliné, on récupère des pénalités grâce à notre défense. La Fédérale 1 est ce qu’on attendait : il faut plus d’efficacité, tout est dans les détails, tout se paye cash, on a bien senti dans ce match la division dans laquelle on joue !

Côté positif, le groupe a évolué à 14 dès la 35ème minute. Il a su faire preuve de beaucoup d’orgueil pour aller chercher la victoire, il faut féliciter les joueurs pour cela.

Christophe Raluy (Espoirs) et Philippe Caloni (Fédérale 1)
Christophe Raluy (Espoirs) et Philippe Caloni (Fédérale 1)

Vos effectifs comptent des joueurs présents de longue date au club ainsi que des recrues : chacun vous a-t-il convaincu, nouveaux et anciens ?

CR : Très clairement oui. On a un groupe constitué à 50% de joueurs de l’ancienne B, 25% de juniors qui montent et 25% de recrues. Le groupe s’est constitué assez vite, les joueurs prennent plaisir à travailler ensemble et aussi à partager des moments en dehors du terrain. Chacun a envie de bien faire et ça se traduit et dans la semaine lors des entraînements et lors des matchs. Pour l’instant on n’est déçu par personne, bien au contraire. Et ça contribue à la réussite globale.

Espoirs OMR-LM 16-11 Langon – Samedi 19 septembre 2020

PC : On était parti avec un certain équilibre avec 3 recrues titulaires, 3 recrues en remplaçants et 3 hors groupe, de façon à conserver un maximum de repères. C’est aussi une façon de récompenser le groupe qui est monté au travers de ce match historique pour nous : le 1er en Fédérale 1 ! Et c’est aussi pour récompenser la prestation des joueurs à Beaune en match amical.

Je suis satisfait de cette rencontre car on a produit du jeu, on a poussé l’adversaire à la faute, et on a eu la bonne idée d’avoir des buteurs à 100% ! A chaque faute de Langon, on a marqué des points.

Quel sont les secteurs prioritaires que vous avez travaillés cette semaine ?

CR : Joker !

PC : Joker aussi !

Dimanche, vous vous rendez à Beauvais, ça sera leur premier match à domicile. La saison passée s’est terminée juste avant le même déplacement (en Fédérale 2). Vous devez avoir un sentiment un peu spécial ?!

CR : Beauvais, c’est un derby. Cette intersaison il y a eu la création des U18 Ligue qui nous réunit dans un projet commun. Y a la volonté d’en ressortir victorieux. C’est une équipe qui nous connait bien car on a l’habitude de les jouer. On espère proposer une prestation convaincante qui nous permette de revenir avec la victoire.

PC : Il n’y a rien de spécial pour nous. La saison dernière est derrière nous. On se focalise sur la saison en cours. On va à Beauvais qui a très bien recruté, avec des joueurs qui viennent de Pro D2. On sait où on met les pieds ! Et on veut savoir comment on va se comporter à l’extérieur, ce sera un test pour nous.

L’aspect derby… C’est surtout le club le plus proche de nous mais il y a qd même 200 bornes ! On va mettre les mêmes ingrédients que pour tout match à l’extérieur. Il faut qu’on l’aborde avec le même état d’esprit que contre Langon…

OMR-LM 28-21 Langon – Samedi 19 septembre 2020

Selon vous, quelles seront les clefs de chacun des matchs à Beauvais ?

CR : La première des clefs sera la discipline. La semaine passée l’arbitre était assez content : on a bien assimilé les nouvelles directives, mais d’un match à l’autre, la vérité peut être très différente. Il faudra être précis en conquête et agressif en défense. Sans cela, pas la peine d’espérer développer un quelconque jeu.

PC : Comme tous les matchs et surtout en Fédérale 1 : c’est la discipline. Il y a vraiment un durcissement du corps arbitral sur toutes les fautes pour sanctionner l’antijeu et les gestes dangereux sur les joueurs et je trouve cela très bien. On prend un carton rouge sur un plaquage haut, deux cartons jaunes sur fautes répétées, c’est logique. Donc la discipline d’abord. Ensuite, il faudra arriver à corriger les détails qui nous ont fait défaut samedi dernier. Et si déjà on y parvient, on sera satisfait du contenu, parce qu’il faut qu’on progresse de sortie en sortie.

Propos recueillis par Stanislas Madej

OMR-LM 28-21 Langon – Samedi 19 septembre 2020